Connect with us

Hausse de la dépression en France

Femme en dépression
Santé

Hausse de la dépression en France

Le nombre de cas de cette maladie est en hausse en France d’après l’étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié le 16 octobre 2018. On note que les chômeurs, les étudiants et les femmes sont les plus touchés sur la période 2010-2017.

Baromètre santé sur la dépression

L’année dernière 9,8% des français ont connu un épisode dépressif, du moins pour les 18 à 75 ans, contre 7,5% en 2010.

Cette analyse a été faite grâce à un questionnaire téléphonique réalisé par du personnel non médecins et avec 25 319 personnes interrogées.
Le but était de diagnostiquer l’apparition d’un épisode dépressif caractérisé (EDC) chez les participants ayant répondu au questionnaire.

Les femmes deux fois plus déprimées que les hommes

On remarque que la dépression touche plus les femmes que les hommes avec 13% des participantes concernées contre 6,4% des homme. Cette hausse de la dépression, mais aussi de cette différence peut être la conséquences de différents paramètres comme l’inégalité de la répartition des rôles, la différence de salaire, une charge mentale plus forte ou encore les inégalités de salaire d’après David Gourion, psychiatre.
Enfin, les auteurs de l’article précise aussi que les hommes avoueraient moins facilement une dépression que les femmes, ce qui pourrait impacter les chiffres.

Un lien avec les revenus

C’est la première fois que l’on analyse une causalité entre revenu et dépression dans une étude. Que cela soit pour les femmes qui ont généralement des revenus moindre, mais aussi pour les chômeurs ou les étudiantes.
On remarque d’ailleurs que les femmes qui ont un salaire plus important ont 30% moins de chance d’être touchées par un épisode de dépression par rapport aux autres catégories de revenu du même sexe.

Les jeunes

Un jeune sur 9 touché par cette pathologie. On remarque que la tranche d’âge 18 à 44 ans est la plus touchée ce qui peut être expliquée par des multiples facteurs sociaux qui génèrent « un sentiment d’insécurité « . Le monde évolue, la hausse chômage inquiète, les changements sociétaux également, ce qui peut perturber les nouvelles générations.

Enfin, on analyse un lien fort entre la situation conjugale et les épisodes de dépression : séparation, divorce ou encore décès.
De même avec la situation socio-économique : perte d’emploi, faillite de société ou encore chômage de longue durée : sur les 7 années d’observation, la prévalence d’un épisode dépressif a fortement augmenté en passant de 11,6% au 16,7% chez les chômeurs.

Lecture complémentaire

Continue Reading
Haut