Connect with us

Congélation d’ovocytes en France

Femme enceinte
Santé

Congélation d’ovocytes en France

Aujourd’hui réservée uniquement aux couples hétérosexuels risquant de transmettre une maladie au futur enfant et infertiles, cette pratique est sujet à de nombreux débats.
C’est pour cela que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, souhaite mettre en place des « garde-fous » pour les femmes trentenaires.

Vers plus de liberté

Elle a d’ailleurs précisé sa pensée en déclarant : « Je suis favorable à tout ce qui ouvre et donne plus de liberté, mais je souhaiterais qu’il y ait quand même des garde-fous pour que toutes les femmes à l’âge de 30 ans en France ne décident pas de congeler leurs ovocytes pour faire des enfants à 40 ans ».
La ministre réagit a une lettre ouverte de la chanteuse Lorie, âgée de 36 ans, publiée sur le HuffPost.

Monsieur Macron, laissez-nous congeler nos ovocytes

Celle-ci demande au président de la République d’autoriser la congélation d’ovocytes préventivement pour les femmes atteintes d’endométriose, y compris pour celles qui sont touchées par des formes considérées comme « pas assez sévères » pour en profiter.

L’endométriose

Elle se définit par la présence en dehors de l’utérus, généralement les trompes, de cellules d’origine utérine. Chez certaines femmes, elle provoque des douleurs, chroniques ou aiguës, des kystes, mais aussi l’infertilité dans certains cas.

Il est possible pour certaines de mettre en place la autoconservation d’ovocytes, mais dans un cadre restreint et uniquement pour des raisons médicales. Par contre il n’est pas possible d’en conserver dans le cas où il y aurait des problèmes de fertilité à cause d’un âge avancée de la mère, après 35 ans. Un débat devrait bientôt avoir lieu au parlement à ce sujet.

Pour rappel, il s’agit d’un engagement de campagne du président Macron, tandis que 60 à 75% des Français sont pour l’ouverture à toutes les femmes de la procréation médicalement assistée selon les différents sondages.

Lecture complémentaire

Continue Reading
Haut